Frete Grátis
  • Google Plus

L'innovation Sociale (Cód: 8615888)

Laville,Jean-louis; Collectif; Moulaert,Frank; Klein,Juan-Luis

ERES

Ooops! Este produto não está mais a venda.
Mas não se preocupe, temos uma versão atualizada para você.

Ooopss! Este produto está fora de linha, mas temos outras opções para você.
Veja nossas sugestões abaixo!

R$ 143,80 em até 4x de R$ 35,95 sem juros
Cartão Saraiva R$ 136,61 (-5%) em até 1x no cartão ou em até 7x de R$ 20,54 sem juros

Crédito:
Boleto:
Cartão Saraiva:

Total: R$0,00

Em até 4x sem juros de R$ 0,00


L'innovation Sociale

R$143,80

Quer comprar em uma loja física? Veja a disponibilidade deste produto
?

Entregas internacionais: Consulte prazos e valores de entrega para regiões fora do Brasil na página do Carrinho.

ou receba na loja com frete grátis

X
Formas de envio Custo Entrega estimada

* Válido para compras efetuadas em dias úteis até às 15:00, horário de Brasília, com cartão de crédito e aprovadas na primeira tentativa.

X Consulte as lojas participantes

Saraiva MegaStore Shopping Eldorado Av. Rebouças, 3970 - 1º piso - Pinheiros CEP: 05402-600 - São Paulo - SP

Descrição

Des experts provenant de plusieurs univers et agissant dans divers domaines invoquent l'innovation comme une donne importante pour sortir de la crise dans laquelle la société occidentale est empêtrée depuis les dernières décennies du XXe siècle et que le marasme financier amorcé en 2008 a accentué. La vision dominante véhiculée par les travaux sur l'innovation s'intéresse aux changements apportés à l'organisation du travail ou aux entreprises, aux procédés techniques ou à des produits et services permettant d'améliorer l'efficacité des systèmes productifs et de les rendre plus compétitifs et plus rentables, d'un point du vue économique, grâce à l'utilisation de nouvelles technologies. Or, diverses études ont montré que cette vision de l'innovation est superficielle et que la technologie ne suffit pas pour générer des sociétés dynamiques et créatives. Le dynamisme et la créativité sont plutôt la marque des sociétés où la collectivité dans son ensemble participe aux processus innovateurs, où des entreprises, des acteurs gouvernementaux, des institutions de recherche et des organisations sociales constituent un système, voire des systèmes, générant des innovations technologiques dans le milieu de la production ainsi que des innovations sociales améliorant la qualité de vie des citoyens. Néanmoins, il serait naïf de penser qu'il y a forcément correspondance entre innovations technologique et sociale dans une même société. Par son rapport au changement social, aux besoins humains et à l'avenir collectif, l'innovation sociale peut être autonome et ne pas être complémentaire des autres types d'innovation (Jessop et coll., 2013). Ce point de vue est d'autant plus pertinent, et actuel, que les politiques économiques appliquées depuis les années 1980 dans les sociétés dites développées, notamment en Amérique du Nord et en Europe, mais aussi ailleurs, largement inspirées par les principes néolibéraux, cherchaient à générer la croissance tout en attaquant, voire en sapant, les acquis sociaux des citoyens. Ce faisant, ces politiques ont élargi le fossé entre les besoins des collectivités, notamment des collectivités fragilisées par les changements dans les modes de régulation, et les possibilités de répondre à ces besoins à travers les cadres institutionnels et politiques existants. En effet, le nouveau modèle de croissance s'appuie sur des réseaux de pouvoir contrôlés par des centres financiers et productifs interdépendants qui s'influencent mutuellement. Les États demeurent importants, mais ils sont de moins en moins souverains, leur rôle étant, dans la plupart des cas, de cautionner leur dépossession (Bourdieu, 2001). Les pouvoirs publics conservent une place, souvent prioritaire, dans les régulations sociales, mais ils perdent peu à peu leur capacité de bien représenter les citoyens et surtout de répondre à leurs demandes. Hégémonique depuis les années 1980, ce modèle s'est appuyé sur la globalisation des marchés et sur l'affaiblissement de la protection sociale publique. Il assure aux principaux détenteurs des pouvoirs, à tous les niveaux et à toutes les échelles, la mainmise sur les principales instances de prise de décisions. Poussés par les puissances économiques, c'est-à-dire les grandes firmes et les institutions représentatives des holdings internationaux, les États se sont engagés dans des processus qui finissent par remettre en question le concept même de citoyenneté (Castel, 2008). Dans les dernières décennies du XXe siècle, les problèmes sociaux se sont multipliés. La flexibilité et la mobilité qui caractérisent les systèmes productifs et la concurrence exacerbée ont généré l'apparition de formes multiples de précariat. Il en découle de nouvelles fractures territoriales et la fragilisation de la cohésion sociale (Klein, 2011 ; Van Dyck et Van den Broeck, 2013).

Características

Produto sob encomenda Sim
Marca ERES
Cód. Barras 9782749239491
Altura 22.00 cm
I.S.B.N. 9782749239491
Profundidade 2.00 cm
Acabamento Brochura
Número da edição 1
Ano da edição 2014
Número de Páginas 246
Peso 0.44 Kg
Largura 14.00 cm
AutorLaville,Jean-louis; Collectif; Moulaert,Frank; Klein,Juan-Luis

Avaliações

Avaliação geral: 0

Você está revisando: L'innovation Sociale